Actu direct Rmi info

Le déni des problèmes de la population mauritanienne

Dans tous les coins et les recoins du pays, les gens crient faim et soif ; la dégradation du système éducatif et manque des soins de santé, des logements, des routes, etc. On n’en parle jamais. Exemple d’une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux d’un citoyen mauritanien décrivant les difficultés quotidiennes par un citoyen lambda : ” le macaroni est cher, l’huile est chère, il n’existe rien qui n’est pas cher, venez au marché, etc.”. A savoir, un pays riche en poisson, fer, or, des terres arables, etc. ; autant des ressources.

Donné un sac de riz par-ci et par-là, un kilo de sucre, un petit carton des dattes au mois de ramadan, un kilo de poisson. Les gens méritent mieux.

Des jeunes qui passent des journées, voir des mois, des années , voir même toute sa vie à la recherche d’un emploi en vain et au final ils deviennent des errants.

Des enfants censés être à l’école sur des charrettes ; à la recherche d’un client, déposé ses bagages par-ci et par-là pour aider maman où papa à subvenir aux besoins de la famille. Ça n’intéresse pas.

Des femmes qui se battent tous les jours, des étalages dans tous les recoins des grandes villes, villages et campagnes pour gagner un repas, un diner, possibilité d’acheter un jouet pour son enfant, etc.

La situation est grave, elle est observable à tout le niveau de la vie du peuple mauritanien de l’accès à la santé, à l’éducation, à se loger, etc. Les conséquences de cette situation se font sentir et sont multiples. Les cas les plus probants sont l’augmentation des crimes et le trafic des stupéfiants.

Le cercle vicieux persiste dans le déni de voir en face cette réalité ; il continue dans la mauvaise gestion et gouvernance, l’instabilité politique, les gaspillages dans des projets aucun impact sur la vie du citoyen (exemple changé la pièce d’identité) et les recyclages.

Boulaye Diakité

Related Posts

Laisser un commentaire