Actu

Retour aux sources pour nos étudiants mauritaniens de l’Université Ibn Tofaïl de Kenetra, Maroc

18339633_10212669482991957_1037153404_oDu vendredi 5 au samedi 6 mai 2017, l’Université Ibn Tofaïl de Kenitra et la CESAM ont organisé la 15ème édition de la journée scientifique et culturelle sous la thématique “Le retour du Maroc dans sa famille, l’espoir d’une Afrique meilleure et unie”. Durant ses deux jours, les étudiants de l’université en provenance de différents pays africains mettent en valeur les  cultures et les traditions de leur pays d’origine.

Dans les différents stands tenus, du vendredi 5 mai, des objets d’arts et des mets des pays représentés sont exposés. Des étudiants et des habitants sont attirés par les couleurs des habits traditionnels, les objets exotiques et les odeurs alléchantes des apéritifs et amuses gueules proposés. Une dizaine d’étudiants mauritaniens de l’établissement se sont pris au jeu. Le jeune étudiant Ahmedou Béllamche et ses camarades en font partie. Et c’est avec une grande fierté qu’ils ont préparés leur stand qu’ils ont organisé en trois parties.

1/ Exposition de photos représentants les différentes régions avec leurs constructions atypiques (les villes anciennes comme Chinguitty y figurait), les ruelles de Nouakchott, les marchés et les paysages désertiques.
2/ Exposition des objets d’arts qui sont aussi des objets de la vie quotidienne.
– Le cuir et le bois étaient à l’honneur. Pour le cuir pour la mise en valeur la confection des coussins traditionnels de forme ovale,  décorées avec des colorants (Présence de plusieurs modèles).
– Pour le bois, c’est principalement des ustensiles de cuisine tels que les louches, les récipients qui étaient exposés.

De plus, on pouvait également admirer des habits traditionnels comme le “melfa” dit aussi “dampé” porté généralement par les femmes maures, des “darrahs”, des boubous en bassin portés par les hommes, et un tissu léger appelé demi-saison cousu en deux parties portés en général par les wolfs, les peuhls et les sonikés. Et la touche originale du stand, quelques billets de la monnaie nationale “Ouguiyas” étaient dans une corbeille à la vue des curieux.

À croire que le Musée National de Nouakchott c’était déplacé pour cet instant.

3/Dégustations d’apéritifs autour d’un thé traditionnel servit trois fois comme au pays. Échanger autour d’un thé, c’est avoir le plaisir de le déguster tout en refaisant le monde et en se relatant les souvenirs du pays. Aujourd’hui les stands laissent place aux conférences, ateliers et prestations culturelles.

18338766_10212669473151711_8378640_o 18338956_10212669483391967_323396231_o 18336631_10212669484271989_1995217933_n(1) 18362139_10212669485032008_173306814_o 18378977_10212669487152061_1374251629_o 18362335_10212669483431968_1558091113_o 18362585_10212669519192862_1174798228_o 18339633_10212669482991957_1037153404_o 18318863_10212669483191962_1529602027_o 18339672_10212669497352316_182221357_o 18362131_10212669517792827_2035349737_o

Dieynaba Talla
Émission Solidairement sur Rmi-info.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *