Actu direct Rmi info

Fawaz Ould Ahmed Ould Aheimed Alias Ibrahim 10 Le Mauritanien Fawaz Ould Ahmed, le plus célèbre des jihadistes libérés

Pour obtenir la libération des quatre otages (Soumaïla Cissé, Sophie Pétronin et les deux Italiens) le Mali a ouvert les portes de ses prisons à environ 200 jihadistes. Parmi eux, le plus célèbre s’appelle Fawaz Ould Ahmed Ould Aheimed Alias Ibrahim 10. D’après les informations de La Lettre Confidentielle du Mali (LLCM), il est né vers 1978 à Nouakchott en Mauritanie. Fawaz était commerçant et pécheur en Mauritanie. Son épouse Maimouna Bamba de nationalité Ivoirienne. Il est père d’un enfant. C’est un Arabe de la fraction Oulad Ahmed Mendamane.


En 2006, selon certaines sources, 2007 selon d’autres, Fawaz regagne le désert malien. On le retrouve rapidement auprès d’Abderrahmane Ould Cherif, un Arabe du Niger, grosse pointure du groupe de Mokhtar Bel Mokhtar et auteur de l’attaque contre le site gazier d’In Anémas en Algérie.
Les traces de Fawaz ont été aperçues à plusieurs reprises au Burkina Faso et en République de Côte d’Ivoire. Il se faufile facilement.
Au sein de la galaxie de Belmokhtar, Fawaz était le chef des opérations au sein d’Almourabitoune. il conseillait, planifiait et exécutait ou mettait en exécution les attentats urbains en relation avec un certain Abou Doujana Al Masri, important cadre au sein de Almourabitoune et proche de Mokhtar Belmokhtar.


D’après les informations de La Lettre Confidentielle du Mali (LLCM) Belmoktar fraichement arrivé en Lybie a reçu à plusieurs reprises Fawaz et Abou Doujana dans ses cachettes. Il est devenu rapidement un très gros poisson. Il connaît le Sahel, il est très habile.

Selon les recoupements de LLCM , Fawaz a dirigé lui-même ou commandité les missions et attaques suivantes : attentat au Bar-Restaurant « La terrasse » à Bamako ; attentat à l’hôtel Radisson à Bamako ; attentat à l’hôtel Byblos à Sévaré ; mission de reconnaissance à Dakar en septembre et octobre 2015 ; mission de reconnaissance en Guinée (janvier et février 2016), sur instructions de Fawaz ; projet d’attaque à la roquette contre l’aéroport de Bamako ; projet d’attentat contre l’équipage d’Air France à Bamako et ciblage de la mission de l’EUTM a Koulikoro ainsi que l’hôpital militaire allemand déployé dans le cadre de la MINUSMA.
Il a également favorisé la création d’une katiba (unité combattante) de jihadistes à la frontière entre le Mali et la Côte d’Ivoire.

Serge Daniel La Lettre Confidentielle du Mali (LLCM)

Related Posts

Laisser un commentaire