Actu direct Rmi info

Communiqué, Diawara Issa mansega, Deputé des mauritaniens de l’étranger en Europe

Comme chacun a pu l’observer, l’élection présidentielle mauritanienne du 22 juin 2019 s’est déroulée dans d’excellentes conditions sur fonds de totale transparence. La compétition a été loyale et équitable de bout en bout avec comme arbitre une Ceni indépendante, présidée par un ancien permanent de la défunte coalition de l’opposition le FNDU. Les résultats provisoires qu’elle a communiqués ont été confirmés par le conseil constitutionnel, en français par la voix de Ba Haimout, ex dirigeant du parti Ufp et un des représentants de l’opposition au sein de l’institution.

Le candidat Mohamed Ould Ghazouani qui est sorti vainqueur de la compétition comme on s’y attendait au regard de la ferveur qui a accompagné sa candidature tout au long de la campagne, a été déclaré élu président de la république avec 52% des suffrages exprimés en sa faveur. Depuis la cohorte de mauvais perdants qui excellent dans l’art de l’enfumage, pour maquiller son cuisant échec , utilise des vocables comme hold up électoral, bourrage des urnes, confiscation de la volonté des Mauritaniens…. J’en passe, aucun mot ni attitude n’est si fort à ses yeux jusqu’au recours à la violence, pour tenter de s’octroyer une session de rattrapage pour une élection qu’elle a platement perdu à jamais mais dont elle a du mal à accepter. Le plus pathétique est que nonobstant leurs jérémiades et cris de victimisation, la bande de mauvais joueurs en démocratie, demeure dans la platitude car incapable d’apporter la moindre preuve pouvant accréditer ne se reste que le début d’une tentative de fraude. A contrario il est réjouissant depuis la proclamation officielle des résultats, de constater le monde entier magnifier l’élection de Ould Ghazouani lequel est félicité de toute part.

La volonté du peuple mauritanien qui s’est exprimée majoritairement pour lui doit être simplement respectée par tous, sauf à être apprentis démocrates ou dictateurs en devenir. Une élection se gagne par les urnes et non par décret ou convenance personnelle. Pour ma part je remercie les mauritaniens pour leur capacité de discernement, en ayant fait le choix de porter mohamed Ould Ghazouani à la tête du pays, une réelle chance pour la Mauritanie et surtout d ‘avoir écarté les partisans des discours incendiaires aux lendemains incertains pour notre peuple. Je saisis enfin cette opportunité pour adresser au Président élu mes plus vives félicitations pour l’ honorable mission que les mauritaniens ont bien voulu lui confier et dont je suis certain qu’il s’en acquittera avec hauteur et responsabilité dans l’intérêt de tous les Mauritaniens.

Diawara issa mansega

Député et président de la section Europe de l’UPR

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *