Actu direct Rmi info

Économie: l’Office national des statistiques pointe la haute des prix des denrées alimentaires

L’Office national des statistiques le confirme, les deux premiers mois de l’année 2021 ont été rudes pour les ménages mauritaniens à faible revenus. Selon l’organisme national dédié à la veille statistique, l’Indice National des Prix à la Consommation (INPC) du mois de janvier a enregistré une hausse de 0,4% par rapport au mois de décembre 2020.

Selon ONS, cette hausse résulterait des des augmentations vertigineuses enregistrées des prix des denrées alimentaires de base entre les mois de décembre 2020 et janvier 2021.

Selon l’office national des statistiques, le renchérissement des prix des produits alimentaires de base serait dû à la hausse enregistrée au niveau : « pain et céréales » (+2,7%), « sucre, confiture, miel, chocolat et confiserie » (+1,4%), « fruits » (+1,4%), « viande » (+1,1%), « huiles et graisses» (+0,4%) et « lait, fromage et œufs » (+0,3%). Il s’agit de « légumes » (-2,9%) et « poissons et fruits de mer » (-1,5%)

Enfin , l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation de Nouakchott a connu une hausse de 0,5% par rapport au mois.

Cependant, bien que le gouvernement ait procédé à un réajustement des prix de certains produits alimentaires, il n’en demeure pas moins que les populations continuent à se plaindre de l’augmentation fulgurante des prix des vivres.

Lors de son dernier conseil des ministres du 03.03.2021, le gouvernement a pris des mesures pour subventionner certains produits alimentaires de première nécessité pour le ramadan qui commence dans un mois.

Des analystes économiques consultés par RMI-info. attribuent ces augmentations à deux facteurs à savoir : l’indisponibilité des conteneurs consignés pour transporter de vaccins contre le Covid 19. Et le refus des grands commerçants et fournisseurs nationaux de débloquer les stocks de leurs magasins pour des raisons spéculatives.

Rappelons qu’entre janvier et février 2021, plusieurs activistes soutenus par des femmes avaient déclenché des séries de manifestations à Nouakchott, à Nouadhibou et à Zoueratt pour dénoncer la cherté de la vie.

La rédaction

Related Posts

Laisser un commentaire