RIMe Croisée

Min Cubaaki Rap, le retour egotrip des Diam Min Tekky

La voix du peuple

Tous les maux dont souffre la société mauritanienne ont été abordés dans les deux albums des Diam Min Tekky. Un répertoire garni de titres révélateurs et conciliateurs. On peut compter jusqu’à quatre langues nationales en Mauritanie et pourtant dans chaque famille mauritanienne, il y a au moins un membre qui connait le groupe Diam Min Tekky. Sans avoir fait d’études poussées, leurs mots sont devenus les remèdes du bas peuple et de toute une jeunesse.

La vérité ou l’authenticité

Diam Min Tekky est un groupe de Rap très engagé, composé de trois membres créé en 1997. Après le succès de leurs deux albums portant le même titre ‘’Gonga” (La Vérité) sortis en 2007 et 2010, le groupe revient avec le titre. ‘’Min Cubaaki Rap”. Le premier single du troisième album de Diam Min Tekky, est un son egotrip qui veut dire littéralement « nous n’avons pas choisi de devenir rappeurs ». De Nouakchott à Anvers en passant par Dakar, Paris et Berlin, torses bombés, le trio se glorifie de son parcours parsemé d’embuches sans échecs.

Le prix du sacrifice

Traités de tous les noms par certains mauritaniens depuis leur choix de vivre en Europe plus précisément à Anvers, les « Soldats Sans Salaires » remettent les pendules à l’heure et les points sur les « i » tout en se glorifiant de leur parcours parsemé d’embuches. Pour l’amour du Rap, ils ont abandonné leurs études et leurs métiers. Un sacrifice qu’ils ne regrettent pas jusqu’ici comme l’atteste ce magnifique titre « Min Cubaaki Rap ». Pas de regrets puis qu’ils sont conscients d’avoir porté le drapeau national un peu partout en Europe et en Afrique à travers des festival et des médias grâce à leur musique.

L’heure de la gloire

Pour les novices du Rap qui nous lisent, l’egotrip c’est tout simplement un morceau où le rappeur se vante tout en minimisant les autres avec des punchlines tout au long du son. Ce genre de morceaux sont généralement pris au second degré dans le Rap. Dés ces premières mesures Ousman met en garde les artistes qui se mesurent à son crew (Diam Min Tekky).Ceux qui diront que l’heure n’est pas à la gloire, après avoir écouté les couplets de Ousmane et Mar devront prêter attention au couplet de Hané qui fait un brief rappel du combat mené par son crew.

« J’ai pris du poids, mon Rap aussi »

Même loin du pays, le groupe maintient son statut de pilier. Invité sur RMi-info en mars dernier dans RIMe Croisée, Rinoma (Mar Bâ) comme l’appellent ses frères d’arme, lâche un freestyle inédit digne d’un vrai rappeur qui cumulera prés de 10.000 vues en 24 heures sur la page de RIMe Croisée. En Belgique comme en France, Diam Min Tekky est très sollicité au sein de la diaspora mauritanienne. Il est devenu impossible d’organiser un événement sans Inviter les inviter. Le dernier événement auquel ils ont pris part c’était le 26 décembre 2016 lors de la journée de commémoration et recueillement organisé par le Comité Inal à Paris à l’occasion de la fête d’indépendance.  Aujourd’hui Diam Min Tekky présente une nouvelle forme d’engagement, reste à savoir comment le public va l’accueillir. Suivez Diam Min Tekky sur facebook

Youssouf Shady

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *