Actu

Déclaration Tabital Pulaaku International le 26/03/2019

Depuis plus de trois ans, Tabital Pulaaku International (TPI) n’a cessé d’interpeller le gouvernement malien, les Chefs d’Etat des pays de la sous-région et la Communauté internationale sur la situation grave qui sévit au Centre du Mali où des massacres à répétition sont régulièrement commis, en toute impunité.

Aujourd’hui, avec la boucherie d’Ogossagou peul commise le 23 mars 2019, ces massacres ont atteint le seuil du non-retour. Ce crime horrible ne peut être qualifié autrement que de génocide. Il est le résultat d’une action planifiée et froidement exécutée contre les membres du groupe ethnique peul de la zone dans l’objectif de l’anéantir !

Avec un bilan qui ne cesse de grossir (plus de 200 morts entre égorgés, éventrés, décapités et calcinés), le monde ne cesse de découvrir, au fur des heures suivant l’exécution du crime, des horreurs indescriptibles. L’image renvoie à un affreux pogrom contre les peuls du Mali qui a atteint son paroxysme.

Face à ces horreurs, TPI :

– condamne, avec la dernière énergie, tous les actes de violence et de terrorisme commis partout au Mali par qui que ce soit ;

– condamne, de manière particulière, les actes génocidaires commis par la milice Dan An Ambassagou, avec la complicité de certains segments de l’Etat et des forces de sécurité maliens contre d’innocentes populations civiles au nom de la lutte contre le terrorisme ;

– exprime sa consternation face au refus de la Communauté internationale de faire face à ce second génocide qui se commet en silence en Afrique. Cette attitude renvoie, à tous égards, à ce qui est arrivé aux Tutsi du Rwanda en 1994 ;

– s’interroge sur l’inertie de certaines puissances étrangères présentes par leurs forces militaires au Mali face aux exactions et aux ignobles actes de violence répétés contre des populations civiles désarmées, ce qui ressemble à une caution morale pour ne pas dire un soutien actif aux criminels.

 

Tabital Pulaaku International :

– interpelle les Nations Unies, l’Union africaine, l’Union européenne, la CEDEAO et le G5 Sahel, de tout mettre en œuvre afin que des mesures fortes soient immédiatement prises pour arrêter le massacre et assurer la protection des populations civiles ;

– adresse un vibrant appel au Conseil de sécurité des Nations unies pour une saisine rapide de la CPI afin que les auteurs de ces crimes de génocide, la milice Dan An Ambassagou ainsi que ses complices civiles et militaires au Mali et ailleurs répondent de leurs actes devant la justice internationale ;

– lance un pressant appel aux organisations humanitaires internationales pour venir en aide, en urgence, aux populations civiles au Centre du Mali, laissées à elles-mêmes.

Conakry le 26 mars 2019

Le Président de Tabital Pulaaku International

Alhaji Alpha Amadou Diallo

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *