Actu direct Rmi info

Touche pas à ma nationalité dénonce les recrutements racistes au sein de l’armée

Touche pas à ma nationalité a appris en même temps que tous les Mauritaniens les résultats, pour le moins scandaleux, du dernier concours de recrutement d’élèves officiers de l’armée nationale En effet, les 47 élèves officiers admis au dit concours appartiennent tous à une seule et même composante nationale à l’exclusion de toutes les autres. Si de telles pratiques, érigées en règle par le système raciste et esclavagiste régissant la vie nationale, sont monnaies courante dans le pays et ne surprennent donc personne, force est de constater qu’’elles atteignent aujourd’hui une ampleur jamais égalée.

Le régime du Président Mohamed Cheikh Ould Ghazouani n’aura donc tiré aucune leçon de l’élection présidentielle de juin dernier à l’occasion de laquelle les Mauritaniens ont montré leur rejet massif du système. Au contraire, le nouveau chef de l’Etat poursuit la politique de l’autruche de son prédécesseur confirmant, comme le craignaient les Mauritaniens, qu’il n’en est qu’une pâle copie pour ne pas dire une marionnette.

Touche pas à ma nationalité condamne avec la dernière énergie ces recrutements racistes qui viennent parachever l’épuration ethnique de l’armée mauritanienne de sa composante négro-africaine entamée avec le génocide perpétré contre ladite communauté pendant le régime dictatorial du sanguinaire Maouiya Ould Sid’Ahmed Taya. Cette communautarisation de l’armée dont le commandement est aujourd’hui exclusivement arabe constitue une sérieuse menace contre l’existence même de notre pays.

Nouakchott le 13 septembre 2019

La Cellule de Communication

Related Posts

Laisser un commentaire