Actu direct Rmi info

RMI AWARDS première Réussie

Ce vendredi 10 janvier 2020 s’est tenu la toute première édition de RMI awards au 72 avenue Félix Faure dans le 15 arrondissement de la capitale française.

En présence de nombreuses personnalités politiques, associatives et entrepreneuriales; dont monsieur Issa Mansega Ansoumane Diawara, député des Mauritaniens établis en Europe; monsieur Gaye Traoré PRÉSIDENT de l’association ARMPES et fondateur du mouvement Anti esclavage Ganbanaaxun Feedé nominé à 2 reprises mais parti bredouille, contrairement à monsieur Wally Diawara président de l’ONG L’EED qui milite pour l’éducation le développement et la santé en Afrique part avec le sésame de l’association de l’année; On pouvait aussi croiser le jeune militant du forum “Pour une Mauritanie Laïque” Moulaye El Hassen lui nominé dans la catégorie de l’homme de l’année en compagnie des célébrissimes journalistes sportifs mauritaniens originaire de Dafor, Lassana Camara, de Ibrahima Thiaw ansi que Ibrahima fadeh président de CENI France. Dans la catégorie féminine on pouvait compter sur notre miss Mauritanie France, Cor Samba accompagnée de la charmante Djeynaba Talla, de la belle Nafi Kane et de la talentueuse influenceuse Bellinda Mohamed Fall. Mais que serait une cérémonie de remise de prix sans les entrepreneurs de la Diaspora. Leurs apports sont plus qu’importants à l’économie de notre pays de nos villes et villages donc c’est tout à fait naturel qu’il y ait deux catégories réservées à eux, celle de l’entreprise de l’année et celle de l’entrepreneur de l’année avec de jeunes cadres ambitieux comme Mohamed Mokhatar de “Cadorim”, Sall de “CS Lan”, Setta Camara de “SettaBox” ou encore Abdoulaye Sy de “OBconnect”. L’art a eu droit à sa part aussi avec la consécration de Ousmane Diagana pour son film documentaire “Ganda Gadiaga le dernier Griot” qui raconte l’influence de l’un des plus grands artistes Soninké à travers des images d’archives et de témoignages; au détriment de la réalisatrice Michela Occhipinti avec son film “le mariage de Verida” et de son livre, le prix est revenu à Mohamed Lam pour “L’ oubli volontaire”.

Côté musique pour ambiancer le tout, le prix spécial du jury a été décerné au chanteur Heydi; celui de artiste de l’année au groupe Diam Min Tekky.

Seule ombre au tableau la présence du tristement célèbre apologiste et Pro esclavage Monsieur Tapa Coulibaly originaire de OULD M’Bonny sur le podium au côté de la délégation de l’ONG L’EED et son président monsieur Wally Diawara.

Ibrahima Diallo et Moumy Traoré

photos: Moumy Marie , RMI-Info.com

Related Posts

Laisser un commentaire