Actu direct Rmi info

La Mauritanie crée une zone de défense sensible au nord du pays.

Le conseil des ministres réuni le mercredi 06 janvier 2021 a examiné et adopté le projet de décret portant création d’une zone de défense sensible.

Selon le communiqué final rendu public, le projet fixe les coordonnées des points de repère terrestres matérialisant les limites de cette zone, située au Nord inhabité à peu habitée, qui pourrait constituer des lieux de transit pour les terroristes, les trafiquants de drogue et les bandes du crime organisé.

La création de cette zone intervient au lendemain des tirs de l’armée marocaine contre des orpailleurs mauritaniens qui s’approchaient à la ceinture de sécurité instaurée près de sa frontière.

Le chef d’état-major des forces armées, le général Mohamed Ould Meguett s’est rendu, du 05-07 janvier 2021 en Algérie pour une visite officielle. Il a eu des entretiens avec le Général de Corps d’Armée, Saïd CHANEGRIHA, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire. Le général algérien a indiqué que ” la consolidation de la coopération militaire entre nos deux institutions est plus que souhaitable en vue de faire face conjointement aux défis sécuritaires imposés à notre région et examiner les voies et moyens à même de permettre à nos deux armées d’assurer leurs missions dans ce contexte empreint de risques et de menaces de tout bord” . Il a jugé judicieux de valoriser davantage les mécanismes de coopération sécuritaire déjà existants entre les deux pays, à l’instar du Comité d’Etat-Major Opérationnel Conjoint (CEMOC), dont la coopération est axée sur l’échange de renseignements et la coordination des actions de part et d’autre des frontières communes des pays membres.

Devant les médias algériens, il s’est félicité de la coopération militaire et sécuritaire entre les deux pays.

Début décembre de l’année 2020, la Mauritanie, sous la supervision de la Société publique “Maaden” (Mines en français”) avait organisé l’acheminement de plus de 2000 véhicules
orpailleurs dans la zone de Chegatt.

Au mois de novembre dernier, l’armée royale marocaine avait intervenu à Guergueratt pour déloger des militants saharouis et ouvrir le passage qui était resté bloqué pendant des semaines.

La rédaction

Related Posts

Laisser un commentaire