direct Rmi info

Kane Hamidou Baba, appelle au “vivre ensemble”

Le candidat de la “Coalition du Vivre Ensemble”, qui réunit les partis politiques d’obédience négro-mauritanienne, Kane Hamidou Baba a annoncé la couleur lors de la cérémonie de sa déclaration de candidature à la magistrature suprême, ce vendredi 26 avril 2019 au stade municipal de Sebkha.

Dans son discours, le candidat à la présidentielle, prévue au mois prochain, a décliné les grandes lignes de son programme. Kane Hamidou Baba donne la priorité à l’amélioration des conditions de vie des mauritaniens, notamment leur pouvoir d’achat, à la réforme de l’éducation nationale et à l’instauration d’une justice sociale durable.

Au sujet de la cohabitation en Mauritanie, thème de prédilection de la Coalition du Vivre Ensemble, Kane Hamidou Baba a annoncé, dés son l’élection, l’organisation des assises nationales pour la résolution définitive de cette question.

Bien avant lui, le leader historique des mouvements noirs, Ibrahima Mocktar Sarr, le président de l’Alliance pour la justice (AJD/MR), a martelé que la “Coalition du Vivre Ensemble” n’est pas mobilisée pour une ” revanche pour les morts à Oualata”, ni pour “les disparus d’Inal”,bien que ceux-là méritent tous les sacrifices.

Selon Sarr, ils participent aux élections pour construire un avenir meilleur pour tous les mauritaniens afin de cohabiter dans une Mauritanie égalitaire, juste et paritaire.

Seul bémol, il a rappelé la nécessité de réviser le découpage administratif territorial, de résoudre le problème de l’accaparement des terres agricoles dans la vallée et de l’exclusion systématique.

Plusieurs observateurs ont salué un discours apaisé des Négro-mauritaniens susceptible d’ouvrir un dialogue franc avec le prochain régime.

L’ investiture du candidat de la Coalition du Vivre Ensemble Kane Hamidou Baba a connu une affluence populaire inédite notamment la jeunesse.

Rappelons que la Coalition réunit des partis politiques, des défenseurs des droits humains, des personnalités indépendantes, des guides religieux et congrégations féminines.

Plusieurs figures historiques comme le colonel à la retraite Anne Amadou Babaly, Samba Thiam, Ba Mamadou Soma dit Balas, Dia Alassane, des proches de Tijani Koita, de Diabira Maroufa et de Mamadou Touré étaient au premières loges. Le candidat indépendant Sidi Ould Boubacar porté par les Islamistes de Tawassoul était l’invité d’honneur.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *