Actu direct Rmi info

Il faut traiter avec justesse, les contradictions au sein de notre peuple!

Les malheureux événements de Kaedi nous interpellent tous et doivent nous inciter à réfléchir sur la réalité des contradictions qui affectent nos communautés comme héritage d’un passé socio-économique dépassé ( nous sommes dans un monde dominé par le capitalisme ) mais qui continuent à produire des effets pervers à tous les niveaux et bloquent notre développement et notre modernisation. Ces contradictions là ne pourront jamais être réglées par la surenchère verbale ou la violence. Ce sont des contradictions au sein du peuple. ” Les esclaves” et ” les maîtres d’esclaves” d’aujourd’hui ne sont plus des ennemis qui doivent régler leur s differends par la guerre civile ( verbale ou reelle) mais par le dialogue, les compromis dynamiques, dans le cadre des lois de la Republique. Ne poussons pas les uns et les autres à adopter des positions extrêmes. Nous ne sommes plus dans des émirats ou des almamiyas d’autrefois. Nous sommes en République. Ce dont il doit donc s’agir c’est de citoyenneté et d’égalité. Il y’ a de bonnes et de mauvaises traditions. Le rôle de l’Etat est d’aligner tout le monde dans le respect des normes. Et celui des démocrates et des progressistes est de combattre pour unir le peuple dans toutes ses compositions, en refusant d’opposer les uns aux autres, tout en restant fermes quant au respect des droits humains dont le premier d’entre eux : celui de chacun d’être traité en égalité avec tous les autres, sans exception ni privileges de quelque nature que ce soit.

Gourmo Lo Vice-président de l’UFP

Related Posts

Laisser un commentaire