Actu

LE FOOTBALL MAURITANIEN PRIS EN OTAGE PAR AHMED YAHYA PRÉSIDENT DE LA FFRIM

L’élimination prématurée de notre chère Mauritanie, au CHAN, est principalement due à la mauvaise gestion de la fédération de football. Ainsi, les dirigeants, en particulier Ahmed Yahya et l’entraineur Martins tireraient leur motivation des profits qu’ils pourraient se faire. Ils se sont plus souciés de leur image personnelle que du football mauritanien. Selon des sources fiables, l’entraîneur débarquerait au Maroc avec des sacs pleins de crampons à visser afin de les revendre aux joueurs. Ce dernier aurait mis en avant comme argument le fait qu’il pleuve beaucoup au Maroc et que la pelouse est naturelle et que seuls ‘ses” crampons miracles pourraient tenir sur la pelouse. Cependant, en échange du servie rendu, Martins demanderait que de la prime de chaque joueur qui chausserait ses crampons soit défalqué une certaine somme d’argent. Les récalcitrants ne seraient pas tout simplement alignés pour jouer un match. Le pire dans tout cela est de s’imaginer naïvement que l’on puisse gagner dans un tournoi continental, alors que notre vénéré président de la FFRIM, en l’occurence Ahmed Yahya, interfère dans toutes les décisions de Martins ; car le contrat qui lie l’entraîneur Martins à la FFRIM stipule clairement que le Président de la FFRIM, Ahmed Yahya, peut opposer un droit de véto à toute sélection ou liste proposée par Martins l’entraîneur national. C’est malheureusement cela qui s’est passé au CHAN.

Ahmed Yahya a sans scrupule imposé des joueurs qui pourtant n’avaient rien dans les jambes avec qui il avait une certaine affinité. Pire encore, la plus grande aberration resterait la non sélection de celui à qui cette même fédération avait décernée le titre de meilleur joueur et meilleur buteur du championnat mauritanien de 2017. Car aux dires de nombreux acteurs du football, il fallait plutôt mettre plus de joueurs du club du président Ahmed Yahya. Celui-ci serait du coup juge et parti (membre fondateur de FC NDB). Parlons aussi de « l’ethnicisation » de l’équipe nationale durant le CHAN. Des hordes de journalistes de la presse arabe ont été dépêchées par des clans au sein de la FFRIM pour faire jouer la dernière carte de Ahmed Yahya, celle de l’ethnie, On a ainsi essayé de faire croire que dans notre équipe ce sont des étrangers noirs qui jouent Ces affirmations sont très dangereuses et nuisent très gravement au foot mauritanien et au-delà du football c’est une violation de droit. De telles attitudes négatives et négationnistes doivent être combattues avec la dernière énergie. Affaire à suivre….

Nous reviendrons aussi sur le fait d’avoir induit son Excellence le Président de la République en erreur concernant la naturalisation du jeune sahraoui à qui le Maroc aurait refusé le visa alors qu’il était présélectionné pour le CHAN. Le président Ahmed Yahya doit comprendre que ce n’est pas en utilisant l’argent de la FFRIM dans la futilité et la super communication que nous serons impressionnés en Mauritanie. Nous voulons des résultats et rien de plus. Aux dernières nouvelles nous apprenons la décision “du bureau de FFRIM “de retirer à Martins sa confiance concernant les locaux tout en lui renouvelant sa confiance pour l’équipe A. On n’est plus à une aberration près, sinon comment comprendre cette incohérence ? Cela prouve seulement qu’Ahmed Yahya est plus préoccupé par le veto sur les présélections et les sélections de Martins que par la bonne marche du foot mauritanien. Donc Ahmed a échoué parce qu’il souhaite être au four et au moulin et surtout il n’ y a que lui qui décide et quand ça ne va pas, monsieur nous parle du bureau fédéral et d’ailleurs parlons en de ce bureau fédéral qui n’existe que par son nom ,dire que le prince décide tout seul est un euphémisme, les membres du soit disant bureau fédéral sont instruits des décisions à la dernière minutes et ceux qui ne sont pas d’accord sont traités de jaloux et on lâche sur eux une pseudo presse ayant pour mission de détruire ceux qui osent s’opposer à lui ou manifester leur désaccord vis-à-vis de sa gestion de sa fédération. Une chose est sure celui qui n’est motivé que par son ambition court à sa perte. A bon entendeur salam….

KHALLY DIALLO ROCHIGNEUX

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *