Solidairement

SOLIDAIREMENT reçoit Maimouna Abdellahi Salek

12743834_817908281669632_3629018344721097025_n

Ce samedi 20 février 2016, Solidairement reçoit pour sa troisième édition madame Maimouna Mint Abdellahi Salek l’heureuse gagnante du concours Anna Lindh pour le journalisme interculturel qui est ouvert aux 42 pays méditerranéens membres de cette dites fondation.
Elle faisait partie des 3 finalistes au moment de l’interview qui as eu lieu mercredi 17.
Monsieur Mohamed Ould Abdallahi ABBE sera également des nôtres pour notre nouvelle rubrique: L’étudiant du mois.

SOLIDAIREMENT reçoit Maimouna Abdellahi Salek

En 2010, j’ai participé à la création du Village de la Biodiversité qui est le premier espace public à Nouakchott dédié à l’éducation environnementale. Un espace connu par tout le milieu culturel et associatif du pays, parce qu’il accueille gracieusement leurs activités.

 

Pour protéger cet espace et des autres espaces publics dans la ville de Nouakchott, contre les appétits des spéculateurs immobiliers,  j’ai crée l’ONG BiodiverCités qui a pour vocation la valorisation des espaces naturels et culturels en milieu urbain.

Aujourd’hui je suis journaliste indépendante, 4 jours sur 7, présidente de BiodiverCités 2 jours sur 7 et maman tout le reste du temps.

J’ai voulu à travers ce documentaire « La palmeraie de Nouakchott : le poumon d’une ville qui étouffe », raconter l’extraordinaire histoire de cet espace vert unique dans la capitale par sa forme, son contenu, sa vocation.

BiodiverCités valorise les espaces naturels et culturels, or les jardins de la Sebkha font partie du patrimoine culturel et naturel de la ville de Nouakchott. Il représente un potentiel énorme en matière d’emploi, de résilience climatique et de recyclage d’eau.

 

J’ai voulu savoir comment les étudiants qui ont fréquenté ces mahadras là sont devenus de célèbres terroristes, alors que pendant des siècles elles ont produit d’imminents savants qui ont joui des meilleures réputations de tolérance, de savoirs faires et de connaissances.

 

J’ai soumissionné l’article en août dernier et c’est début janvier que j’ai reçu la nouvelle que l’article a été sélectionné pour faire partie des 3 articles finalistes en compétition pour le titre du Meilleur Journaliste Méditerranéen.

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *